Fermer
 
Adresses utiles
Décoration d'intérieur, Objets décoratifs, Salons & séjours, Salles à manger,
Chambres à coucher, Salles à manger, Menuiserie, Fabrication & vente de meubles , ...
Entretien des sols, Repassage, Lavage, Sociétés d'entretien, ...
 
Accueil Locations vides Locations meublées Ventes Publier une annonce
immobilière
Le répertoire Espace presse  
Espace presse ->Actualité

Logements sociaux : « L’Etat a déjà beaucoup fait et continue de faire ce qu’il faut »

Par ARMEL DIMITRI SEKA, publié le 21/10/2019 | Vue 2 013 fois
Logements sociaux : « L’Etat a déjà beaucoup fait et continue de faire ce qu’il faut »

En vue du retard criard que connais l’opération “ Logements sociaux “, le ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, Bruno Koné, qui était à l'honneur lors de la conférence de “ L’Invité des Rédactions “ le jeudi 17 octobre 2019 du groupe Fraternité Matin, s’est engagé a assurer le plein succès dudit programme.

« Nous mettrons tout en œuvre pour que tous ceux qui ont souscrit et qui attendent leurs logements soient satisfaits », a-t-il affirmé.

Le déficit de logement en Côte d’Ivoire se situe actuellement entre 500 000 et 600 000 par an et est dans une tendance haussière selon le ministre Bruno Koné.

Afin d’inverser les chiffres et atteindre son objectif, le ministre en charge de la Construction a affirmé avoir lancé un appel d’offre aux structures internationales. Un appel qui répond également à l’incapacité des promoteurs immobiliers locaux.

Bruno Nabagné Koné a, par la suite, affirmé que des efforts sont faits pour palier au problème de fiscalité dont se plaignent les promoteurs immobiliers. « C’est vrai que beaucoup reste à faire, mais l’Etat a déjà beaucoup fait et continue de faire ce qu’il faut pour que chaque Ivoirien puisse se loger décemment », a-t-il expliqué

Poursuivant son exposé, il a affirmé qu’il était dorénavant impératif d’avoir un permis de construire et de faire recours à un architecte avant toutes constructions. « Pour toutes les constructions, il faut recourir à un architecte. Et si un architecte réalise une construction sans permis de construire, il sera sanctionné », a conclu Bruno Nabagné Koné.


Partagez cet article: 
 

 

Partagez votre opinion

   
Nos publications
Archibat 2019 : Le top départ est donné
Par ARMEL DIMITRI SEKA
Publié le 02/10/2019
Vue 3 015 fois
Trois nouveaux échangeurs bientôt
Par ARMEL DIMITRI SEKA
Publié le 17/10/2019
Vue 2 073 fois
 
 
 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | Conditions d'utilisation | Publier une annonce | Espace agence |  Flux RSS Flux Rss

Edité par
©
2010 Nikkosa Communication.
Tous droits réservés.