Fermer
 
Adresses utiles
Entretien des sols, Lavage, Sociétés d'entretien,
Carrelage, Quincaillerie, Construction, ...
Forage, Chateau d'eau, Traitement d'eau, ...
 
Alertes immobilières Locations vides Locations meublées Ventes Publier une annonce
immobilière
Le répertoire Espace presse  
Espace presse ->Faits divers

« Construisez seulement, l’État va casser », mise en garde du préfet d'Abidjan contre les habitants de Port-Bouët-Gonzague

Par ARMEL DIMITRI SEKA, publié le 08/10/2019 | Vue 10 277 fois
« Construisez seulement, l’État va casser », mise en garde du préfet d'Abidjan contre les habitants de Port-Bouët-Gonzague

Le préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi Irié, a posté sur sa page Facebook, un message visant à mettre en garde les populations de Port-Bouet, plus précisément celles de derrière l’aéroport.

« Port-Bouet, derrière l’aéroport. En quelques semaines, des maisons anarchiques et en dur ont champignonné. Malgré les mises en garde des autorités municipales, des maisons neuves sont en train de sortir de terre sur plus de 260 hectares. Les maçons construisent jusque nuitamment, comme s’ils étaient poursuivis par le diable.

Cette zone est classée par l’Etat de Côte d’Ivoire pour l’extension de l’aéroport et de l’Aérocité sur 1.000 hectares. Pour nos enfants et les générations à venir, le Gouvernement constitue des reserves stratégiques afin que les populations d’aujourd’hui n’engloutissent pas tout et ne compromettent pas le devenir de la Nation.

Si vous achetez des terrains sans vérification et en sachant pertinemment que vous êtes sur une zone interdite, vous faites un investissement perdu. Si votre maison n’est pas cassée la semaine prochaine, elle le sera le mois prochain, l’année prochaine ou la décennie prochaine. Ne rusez pas avec la Loi, en comptant sur des défaillances de l’instant ou sur votre force du moment. L’Etat ne peut pas placer un Policier derrière chaque citoyen pour le contrôler.

La responsabilité individuelle et collective, le respect des règles communes, le civisme (encore une fois) sont les bases d'une vie nationale. Si nous défions la Loi, sciemment et avec flagrance, elle nous rattrapera toujours.

En vue de réduire l’impact social des déguerpissements pour la réalisation des grands projets ou pour des aménagements territoriaux, le Président de la République a consenti à des accompagnements sociaux de plusieurs milliards de FCFA sur ces 5 dernières années.

Il revient maintenant aux autorités compétentes d’empêcher les installations anarchiques car il est plus facile d’empêcher les constructions anarchiques que de gérer les impacts sociaux et financiers des déguerpissements, comme nous le constatons tous aujourd’hui.

Lorsque vous regardez dans les yeux d’une vieille femme perdue et que vous lui demandez de déguerpir la maison qu’elle a construite avec les épargnes de sa vie, brique après brique, mais dans une zone interdite, votre cœur saigne le soir quand vous rentrez chez vous.

Mais pour continuer à bâtir cet État, certaines émotions sont interdites. Donc vous qui êtes en train de construire derrière l’aéroport, sachez que vous êtes en train de "jeter l’argent dans l’eau" parce que toutes les maisons que vous construisez seront détruites, aujourd’hui ou demain », a-t-il dit sur sa page Facebook.

Espérons que cette mise en garde ne soit pas tombée dans des oreilles de sourds.


Partagez cet article: 
 

 

Partagez votre opinion

   
Nos publications
Grand-Bassam sous les eaux
Par ARMEL DIMITRI SEKA
Publié le 17/10/2019
Vue 8 942 fois
Dominique Ouattara inauguré
Par ARMEL DIMITRI SEKA
Publié le 11/10/2019
Vue 9 900 fois
120 foyers détruits
Par ARMEL DIMITRI SEKA
Publié le 18/09/2019
Vue 11 607 fois
L’hôtel Okura mue
Par ARMEL DIMITRI SEKA
Publié le 09/09/2019
Vue 12 097 fois
15 morts dans l’effondrement d’un immeuble
Par ARMEL DIMITRI SEKA
Publié le 04/09/2019
Vue 13 495 fois
Des infrastructures en sous-sol
Par ARMEL DIMITRI SEKA
Publié le 02/09/2019
Vue 13 360 fois
 
 
 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | Conditions d'utilisation | Publier une annonce | Espace agence |  Flux RSS Flux Rss

Edité par
©
2010 Nikkosa Communication.
Tous droits réservés.