Fermer
 
 
Accueil Locations vides Locations meublées Ventes Publier une annonce
immobilière
Espace presse  
Espace presse ->Faits divers

Incroyable: Sa femme le bas pour coucher avec lui deux a trois fois par nuit.

Par LEVIS ATHEGNI, publié le 28/12/2016 | Vue 8 781 fois
Incroyable: Sa femme le bas pour coucher avec lui deux a trois fois par nuit.

Il est battu nuit et jour par sa femme au point de fuir la maison.

L’argent ne fait pas le bonheur dit-on et personne mieux que M. Koffi D. n’aura fait de cet adage, un sacerdoce. En effet, ce mari visiblement heureux ne manque de rien car sa femme lui a offert une voiture et ouvert un grand salon de coiffure à cocody. Le pauvre M. Koffi D. est complètement à la merci de son épouse. Pour un oui, pour un non, que M. Koffi D. soit dans la chambre à coucher ou dans la concession entre les voisins, son épouse A T. se jette sur lui et le roue de coups de pilon. De plus la nuit pire est la souffrance qu'il endure, car son infatigable femme lui demande trois a quatre fois d'avoir des rapports avec elle. Si par mégarde, il refuse où prétend être fatigué, il est encore battu. Le calvaire de l’employé de commerce qui amusait son entourage a ainsi atteint un seul si alarmant que le pauvre homme n’inspirait finalement dans la concession que pitié.

C’est ainsi que, le 13 novembre dernier, les voisins du couple ont bien décidé d’apporter un coup de main au malheureux époux. Ce jour-là, M. Koffi D. venait de rentrer à la maison au quartier avocatier d'Abobo vers 18 heures quand, par inattention, il renversa un plat de riz que madame devrait aller vendre au restaurant. La méchante dame s’est alors emparée d’un bâton et l’abattait sans répits sur le crâne de son mari qui, au lieu de se défendre, tentait plutôt de se réfugier chez un voisin. C’est alors que, indigné, le propriétaire de la concession lui ordonna de se défendre. M. Koffi D. qui hésitait s’est enfin décidé à affronter sa femme. Celle-ci, énervée par l’audace de son mari, se jeta de nouveau sur lui. A la surprise générale des spectateurs. M. Koffi  a été terrassé. Il aurait depuis lors, disparu dans la nature. Ah ! Qui disait que seules les femmes étaient martyrisées ?


Partagez cet article: 
 

 

Partagez votre opinion

   
Nos publications
 
 
 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | Conditions d'utilisation | Publier une annonce | Espace agence |  Flux RSS Flux Rss

Edité par
©
2010 Nikkosa Communication.
Tous droits réservés.