Fermer
 
 
Accueil Locations vides Locations meublées Ventes Publier une annonce
immobilière
 
Espace presse ->Insolite

Immonde: Un vieillard de 70 ans marié à 3 femmes surpris entrain de coucher avec une brebis.

Par LEVIS ATHEGNI, publié le 28/12/2016 | Vue 7 203 fois
Immonde: Un vieillard de 70 ans marié à 3 femmes surpris entrain de coucher avec une brebis.

Un vieil enseignant à la retraite depuis 5 ans pris la main dans le sac.

Marié à 3 femmes et père de 22 enfants, malgré son âge (71 ans) est connu dans le quartier comme un « provocateur » de jeunes filles. Et, certains pensent même que le vieux est un peu "malade". L’équivoque a été levée le 2 novembre dernier. En effet, depuis septembre 2016, M. avait acheté une belle brebis qu’il soignait comme une innocente jeune fille. Rien de bizarre en cela, car les animaux, aussi ont bien besoin d’affection. Cependant, « quelque chose » troublait les 3 femmes de l’enseignant : depuis l’arrivée de la brebis. Notre vieil enseignant dort seul dans sa chambre en compagnie de sa brebis et ne s’intéresse plus à ses épouses. Lui qui pourtant, est connu par celles-ci, comme un vrai animal lorsqu’il d’agit de ‘’certaines choses’’.

Et jusqu’en Octobre dernier, le vieux se comportait encore trop bien avec sa chère brebis. Dans la nuit du 2 novembre, vers deux heures du matin, l'une des femmes de M. Togola sortit de sa chambre et s’approcha de celle de son mari située au milieu de la cour. D’un geste instinctif, elle tira légèrement la porte (non bouclée) de la chambre et, à la faveur d’une pâle lumière qu’offrait une bougie, madame est restée stupéfaite devant le spectacle : M. Togola était entrain de « faire certaines choses » avec l’animal qui semblait  en plus en être habitué. Pendant près de 5 minutes, la pauvre dame assistait à la « mouton philie » de son mari. Finalement, n’en pouvant plus, elle cria de toutes ses forces. Du coup, le vieil homme affolé, a lâché sa "partenaire" pour chercher son pantalon. Trop tard ! Toute la famille était là, devant sa chambre. Les voisins aussi. Le linge sale n’a pu être lavé discrètement. Humilié, le  vieil enseignant a assisté le lendemain à la mise à mort  de sa brebis. Et, quel gâchis ! Ni sa famille, ni les voisins n’ont mangé  la viande de la pauvre brebis. Qui a plutôt été offerte à des mendiants, loin, devant une mosquée.


Partagez cet article: 
 

 

Partagez votre opinion

   
Nos publications
 
 
 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | Conditions d'utilisation | Publier une annonce | Espace agence |  Flux RSS Flux Rss

Edité par
©
2010 Nikkosa Communication.
Tous droits réservés.